Pays Ruffécois

 

03.05.2006 © Charente Libre


Le clown de Tessé lâche les amarres à bord de l'escargoéland
Pierre Girault, Ficelle pour la scène, prend la route après avoir construit son escargoéland. Une roulotte pour changer de vie

Ficelle composera ses nouveaux numéros au fil des étapes • photo CL

Reproduction interdite
Pierre Girault est prêt. Sa roulotte «l'escargoéland» est rutilante. Ses deux juments Pomme et Carotte impeccablement dressées et entraînées. Il va quitter le logis de Tessé où il s'est minutieusement préparé. Son périple débutera sur les routes de la région en décrivant une spirale autour de Tessé. Une spirale comme celle figurée sur une coquille d'escargot. A l'étape, il se fera faiseur d'images numériques ou clown.
Pierre Girault a quitté le dessin animé et ses attaches il y a deux ans pour venir au logis de Tessé se préparer à une vie itinérante. Il a fait fabriquer un châssis de roulotte et s'est formé à l'attelage. Puis acheté deux superbes juments bretonnes. «J'ai trouvé de vrais amis à La Forêt-de-Tessé, confie-t-il, tant la commune et ses habitants, que l'association de restauration de sites médiévaux [Arsimed, NDLR]. Tous m'ont aidé.» La construction de la roulotte fut un vrai spectacle. Pierre Girault laisse ses nombreux visiteurs béats d'admiration. Ses juments sont logées et nourries dans les prés voisins. Elles furent régulièrement attelées à une calèche puis à la roulotte elle-même. Elles sont désormais prêtes à la grande aventure.
Pierre Girault a vendu son camping-car à la fin de l'année dernière. Il vient de débarrasser la grange qu'il occupait au logis. Une coquille de 8 mètres carrés sera son univers désormais. Moitié cuisine, moitié chambre-bureau. Mais un téléphone portable et un ordinateur le relient au monde entier. L'aménagement de la roulotte ne laisse rien au hasard. La propreté est reine. Le décor est chaud, riant. Chaque chose est à sa place. La cuisine se fait sur une plaque chauffée au gaz. Un poêle à bois trône dans la cuisine. Dessus ronronne une bouilloire. Un panneau solaire et une batterie fournissent l'éclairage, l'alimentation de l'ordinateur et font tourner un gyrophare sur la remorque annexe pendant les déplacements. Un vélo suit le mouvement. D'étape en étape, d'amis en amis, il va découvrir la vie du roulottier.
Une micro-entreprise
sur roues
Pierre Girault cherchait un nom pour sa roulotte. «Je pensais à l'escargot car il est peu rapide et porte sa maison sur le dos. D'où "l'escargoéland". En écrivant j'ai vu goéland, c'est comme le clown, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles.» Des stages lui avaient permis de découvrir le travail du clown. Dans un premier temps, Ficelle s'est testé face au public par des improvisations. L'ex-petit chanteur à la croix de bois profitera des étapes pour élaborer désormais de grands numéros qu'il enrichira de sa belle voix. Il œuvrera sous le statut d'intermittent du spectacle. Ficelle ira progressivement à la rencontre de son public, dans la proche région dans un premier temps, puis il se laissera happer par le large.
Pour compléter ses activités itinérantes, Pierre Girault a créé une micro-entreprise sur roues. Il propose depuis sa coquille de fer et de bois des créations photo, vidéo, sur CD ou DVD et des sites Internet. Il s'est dessiné cet avenir avec une précision méticuleuse. Sans coups de crayon inutiles. Moitié artiste, moitié chef d'entreprise, il a su conserver les pieds sur terre en attendant de porter le regard de son public vers les nuages.
Pascal BAUDOUIN
Contact: tél. 06.77.71.14.60; site Internet: http://lescargoeland.free.fr; courriel: lescargoeland@free.fr


03.05.2006 © Charente Libre